24/10/2014

Films et réalisateurs sud-méditerranéens à Montpellier 2014

Euromed Audiovisuel et Cinemed accueillent des invités de la région

Evènements et festivals, Actualités d’Euromed Audiovisuel, Activités des Contracts de Subvention

Films et réalisateurs sud-méditerranéens à Montpellier 2014

Nous sommes pratiquement à la veille du Cinemed, le festival international du cinéma méditerranéen de Montpellier, qui nous présentera une prestigieuse sélection de films et d’invités du bassin sud-méditerranéen. Le festival se tiendra du 25 octobre au 1er novembre.

Cette année, Euromed Audiovisual a conclu un partenariat avec le Cinemed pour accueillir plusieurs réalisateurs et producteurs de la région au festival et aux rencontres Cinemed, son évènement professionnel, organisé du 28 au 30 octobre. Ce dernier comprend des débats et des réunions en tête-à-tête sur la coproduction dans le bassin méditerranéen.

Le réalisateur et producteur tunisien Najib Belkadhi y assistera, et son film Bastardo participera à la compétition principale. 

Le metteur en scène, producteur et réalisateur Taieb Jallouli, lui aussi originaire de Tunisie, prépare actuellement Kenza et la robe de lumière, son premier long-métrage d’animation en 3D.

Le producteur Kamal Hachkar, né au Maroc, figure aussi parmi les invités. Son premier documentaire Tinghir-Jerusalem, les échos du Mellah (2013), qui porte sur la cohabitation des Juifs et des Musulmans dans cette ville berbère sous domination française, a remporté le prix du Meilleur Premier Film à Tanger en 2013.

Myriam Sassin représentera le Liban et Abbout Productions, une société fondée par les réalisateurs Joana Hadjithomas et Khalil Joreige et qui a brillamment réalisé The Lebanese Rocket Society. Abbout Productions coproduit actuellement avec la société française Cosmographe le film Caravan in a Room de l’artiste et réalisateur syrien Hazem Elhamwi. Le projet a participé au programme de développement de documentaires DOCmed, cofinancé par Euromed Audiovisuel.

On notera aussi la présence de la réalisatrice et productrice syrienne Hala Alabdalla. Après avoir travaillé avec les grands noms du cinéma syrien tels qu’Omar Amiralay, Mohammad Malas et Ossama Mohammad, elle a commencé à réaliser ses propres documentaires. Avec As If We Were Catching a Cobra, son dernier documentaire, elle a suivi des auteurs de dessins animés au lendemain des révoltes du printemps arabe de 2011. Elle a formé de jeunes réalisateurs de documentaires dans le cadre du programme DOCmed.

Cette année, les festivaliers pourront découvrir une large variété de films sud-méditerranéens.

Deux films leur seront présentés en première française à Montpellier : L’Oranais du réalisateur algérien Lyes Salem ainsi que Mon fils (Dancing Arabs), réalisé par le prolifique Eran Riklis (Les Citronniers, La fiancée syrienne) d’après un scénario de l’auteur arabo-israélien Sayed Kashua, scénario basé sur son premier livre éponyme.

Dans la compétition principale des longs-métrages en lice pour l’Antigone d’Or - remporté l’année passée par le réalisateur égyptien Ahmed Abdalla El Sayd avec son film Rags and Tatters, on retrouve Bastardo du réalisateur tunisien Najib Belkhadi, Adios Carmendu réalisateur marocain Mohamed Amin Benamraoui et Next to Her du réalisateur israélien Asaf Korman. C’est le premier film pour chacun des trois réalisateurs.

Dans la sélection Panorama pour les longs-métrages de fiction, les festivaliers pourront voir Villa Touma (apatride) de Suha Arraf, The Golden Cow (Maroc) de Hasan Legzouli et Cinema Bidon (Algérie) de Bahia Allouache.

Dans la compétition des documentaires, Waves, la méditation sur les révolutions du réalisateur égyptien Ahmed Nour, sera en concurrence avec le film franco-algérien Chantier A de Tarek Sami, Lucie Dèche et Karim Loualiche, dans lequel un jeune émigré retourne en Algérie. Y participera aussi la réalisatrice israélienne Tamara Erde avec This is My Land (un film réalisé dans le cadre du programme de développement de documentaires Greenhouse, soutenu par Euromed Audiovisual), sur la manière dont le conflit territorial israélo-palestinien est enseigné dans les deux pays.

Plusieurs films de la région participeront dans la compétition du court métrage : The Aftermath of the Inauguration of the Public Toilet at Kilometre 375 (Egypte) d’Omar El Zohairy, déjà en compétition à Cannes, The Brother-in-Law (Algérie) d’Hassene Belaid, Discipline (Egypte et Suisse) de Cristophe M. Saber, Summer 91 (Liban et France) de Nadim Tabet et de Karim Wehbe et Father (Tunisie et France) de Lofti Achour. Ils rivaliseront notamment avec les films israéliens Until the End of the Day d’Amitai Ashkenazi, The Visit d’Inbar Horesh et Remember Ata’lle de Maya Sarfaty. 

Le festival honorera l’actrice française d’origine algérienne Leila Bekhti (Un Prophète, La Source des Femmes)

Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici.

Traduction : Lynn Schammel

partagez cet article par email imprimer cette page