06/03/2013

Égypte : de la téléréalité avec une touche de social

Al Hurra et Film Clinic préparent la deuxième saison de Ray7een 3ala fayn ?

Industrie, Égypte

Égypte : de la téléréalité avec une touche de social

L’Égypte s’est trouvé une nouvelle téléréalité. Mais cette fois-ci, les participants ne sont ni des chanteurs en herbe, ni des futurs-mariées avec des problèmes de poids. Au lieu de cela,  Ray7een 3ala fayn? (lit. “Où allons-nous ?”) suit la vie de cinq Egyptiens ordinaires après la révolution de janvier 2011.

Le programme explore les défis de la vie quotidienne rencontrés en cette période de transition politique par de jeunes adultes égyptiens issus de différentes parties de la société : le chauffeur de taxi Islam, la vendeuse Hanan, le publicitaire Zoghby, le docteur chrétien Mario et la metteuse en scène de théâtre Sundus.

En plus de débattre sur des défis communs tels que la liberté d’expression, le harcèlement sexuel, le mariage, l’économie et la première élection présidentielle égyptienne après Mubarak, Ray7een 3ala fayn? essaie de sensibiliser ses personnages, qui ne partagent pas la même éducation, religion ou condition économique, notamment en les faisant échanger leurs vies, chaque personnage prenant la place d’un autre.

Dans les huit épisodes de la saison, Sundus, qui a pris la place d’Hanan pour vendre des sous-vêtements dans un quartier populaire du Caire, est harcelée par des jeunes hommes qui n’ont clairement aucune intention d’acheter quoi que soit. Et Zoghby, qui a l’habitude d’entrainer ses chevaux et de se balader sur son scooter italien, se rend compte que conduire des clients dans le taxi d’Islam n’est finalement pas si facile.

L’idée était de montrer aux personnages qu’il y a un monde en dehors de leur petite bulle et que d’autres réalités existent, explique Tamer Ezzat, le réalisateur égyptien du programme, à Euromed Audiovisuel. Les personnages ont appris à se connaitre, mais ils n’avaient pas toujours les mêmes opinions ou ne portaient pas le même regard sur la vie.

"Nous sommes tous dans le même bateau, mais nous devons accepter le fait que nous sommes tous différents," a-t-il ajouté. "L’égyptien modèle n’existe pas, il n’y pas de bien ni de mal."

Ezzat vient du monde du documentaires. Il est probablement plus connu pour avoir réalisé la première section de Tahrir 2011: The Good, the Bad, and the Politician, un documentaire de Film Clinic ayant eu droit à une sortie historique en Égypte suite à la chute de Mubarak. Il a également réalisé en 2006 The Place I Call Home, un documentaire cinéma-vérité dont le contenu et le style étaient un avant-goût de Ray7een 3ala fayn?

"Quand on utilise des drames de la vie quotidienne pour en faire un documentaire, c’est du cinéma-vérité, nous a confié Ezzat, et quand on le coupe en 13 épisodes, c’est de la téléréalité."

Ray7een 3ala fayn? est produit par l’égyptien Mohamed Hefzy de Film Clinic (Microphone, AsmaaTahrir 2011)et membre de MEDIS. Sa créatrice et productrice déléguée est Fran Mires, de la chaîne d’information arabe Al Hurra, soutenue par les États-Unis.

Mires a créé ce programme non-compétitif en partie dans le but de toucher un public plus jeune que le cinquantenaire typique qui regarde les chaînes d’information, a-t-elle confié à Euromed Audiovisual. Jusqu’à présent, les téléréalités étaient principalement des imitations de programmes venus de l’étranger et étaient pour la plupart orientés sur la musique et la beauté, comme par exemple le très populaire Arab Idol de la MBC. Au contraire, en tant que journalistes, ils aspiraient à faire une émission sérieuse sur les jeunes et la religion. Ils ont choisi l’Égypte, "la mère du monde arabe."

L’émission, désormais diffusée sur la très populaire chaîne télévisée Al Havat, rencontre tellement de succès qu’elle cherche déjà de nouveaux participants pour la deuxième saison via sa page Facebook. Mires nous a également dévoilé qu’une troisième saison était prévue.

Entre temps, l’Égypte aura droit à une autre téléréalité avec une touche sociale. Bamyan TV, qui avait lancé avec succès la toute première téléréalité pour des entrepreneurs sociaux en Afghanistan, travaille en ce moment en Égypte sur Al Mashrou3 (The Project).

 

Alice Hackman

Bande-annonce - Ray7een 3ala fayn?

partagez cet article par email imprimer cette page