Dernières publications

Rapports sur le cinéma et l’audiovisuel en Egypte, au Maroc, au Liban, en Palestine, en Jordanie et en Algérie

Rapports sur le cinéma et l’audiovisuel en Egypte, au Maroc, au Liban, en Palestine,...

L’amélioration de la compréhension et le renforcement des marchés cinématographiques et audiovisuels constituent une des...
Ce Catalogue de Films pour promouvoir le cinéma arabe

Ce Catalogue de Films pour promouvoir le cinéma arabe

Le programme Euromed Audiovisuel a lancé un nouveau catalogue de longs métrages et documentaires produits entre 2011 et...

14/02/2013

Réseau MEDIS : Vers une banque de données de la distribution

Les membres du premier réseau de distributeurs sud-méditerranéens se sont rencontrés à l'occasion du Festival du Film de Tanger

Activités du programme, Actualités d’Euromed Audiovisuel, Evènements et festivals

Réseau MEDIS : Vers une banque de données de la distribution

Les membres du nouveau réseau de distributeurs sud-méditerranéens MEDIS se sont retrouvés à Tanger ce mois-ci, dans le cadre du 14ème Festival national du Film.

Des membres du bureau et des membres associés ont tenu une conférence de presse sur le réseau lancé à Dubaï en décembre 2012, avec le soutien d'Euromed Eudiovisuel. La présentation a connu un vif succès, illustrée par le nombre de médias représentés et par l’intérêt suscité lors du débat qui a suivi la présentation du projet par le président de la nouvelle association, M. Mohamed Layadi.

Présente lors de la conférence de presse, la productrice libanaise et membre du réseau MEDIS Mme Naila Abdelkhalek nous a fait part de ses impressions en insistant d’abord sur les aspects positifs de ce premier échange avec les représentants de l’opinion publique marocaine : « j’ai été impressionnée par le temps accordé à la rencontre et le sérieux qui a marqué la présentation et la discussion qui a suivi ».

Cela est dû certainement à la prise de conscience de plus en plus grande quant à la nature des enjeux qui s’imposent au cinéma de la région : « le cinéma arabe, à l’image de ce qui se passe au Maroc, connaît un véritable regain en ce qui concerne la production et le nombre de films réalisés grâce à la multiplication des formes d’aide et de soutien » relève Mme Abdelkhalek, « cependant, cette production n’arrive pas à toucher son public naturel celui auquel il est destiné ni celui des pays proches culturellement ».

L’un des objectifs du réseau MEDIS est de créer un véritable marché pour le film du sud de la méditerranée. La démarche commence par l’établissement de larges contacts avec les professionnels de différents pays : « sur cette voie nous bénéficions du soutien du projet Euromed audiovisuel en termes de réseaux, de moyens et de logistique ».

A court terme, il est question de lancer une société de statut privée qui bénéficierait du travail en amont réalisé par le réseau MEDIS, notamment avec la préparation d’une large banque de données sur le cinéma arabe.

Parmi les questions posées par les journalistes, celle épineuse de l’état du parc cinématographique marqué par la disparition de plus en plus flagrante des salles de cinéma – le Maroc offrant dans ce sens un cas de figure révélateur de ce qui se passe dans la région.

Mohamed Layadi, président du réseau MEDIS,  a insisté dans ce sens sur le rôle de la cinéphilie et de l’amour du cinéma pour encourager le public à revenir dans les salles de cinéma : « ce retour est  en mesure de susciter des investissements aussi bien privés que publics dans les salles de cinéma ».   

Signalons, en outre, que les représentants du réseau MEDIS ont tenu des réunions avec les professionnels marocains se trouvant à Tanger et ont enregistré de nouvelles adhésions.

 

Mohammed Bakrim

 

Photo : Mme Naila Abdelkhalek

partagez cet article par email imprimer cette page