Accueil

Activités du Programme

Soutenir le marché régional

Activités du Programme

Soutenir le marché régional

Le Sud de la Méditerranée a enfin son marché du film

A l’initiative du programme Euromed Audiovisuel III, des professionnels du cinéma, des producteurs et des distributeurs Sud-méditerranéens du Maroc, d’Algérie, de Tunisie et d’Egypte se sont réunis lors du marché du film des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC), du 21 au 23 novembre.

« Le vrai handicap n’était pas la langue et les différents dialectes mais plutôt les mécanismes adéquats pour l’écoulement de nos films. » a déclaré Moez Kamoun, représentant de la chambre des producteurs de films tunisiens lors de cette réunion.

Cette rencontre a généré une plateforme pour un futur « Souk El Aflam al araby » (Marché des films arabes), visant à mieux coproduire, promouvoir, distribuer et à permettre une meilleure circulation des produits audiovisuels dans la région. Pour le moment, la plateforme sera domiciliée par la « Chambre syndicale des producteurs tunisiens » à Tunis et soutenue par le programme Euromed Audiovisuel.

Le « marché des films » est destiné à s’ouvrir à d’autres professionnels du Liban, de Jordanie, de Syrie et de Palestine, qui seront invités à faire partie de la prochaine rencontre à Beyrouth en fin du mois de janvier, où une structure en commun de ce « marché collectif et non lucratif » sera définie entre les participants.

Le marché des films régional aux JCC (incluant des films du Maroc et d’Algérie) a été une première dans la région grâce à l’engagement du syndicat des producteurs de films tunisiens, et puisque jamais autant de films n’ont été produits que depuis le « printemps » arabe.

A son ouverture, Laura Baeza, chef de la Délégation de l'Union européenne à Tunis a visité le marché des films et s’est montrée impressionnée par cette initiative fructueuse dans le monde arabe. Son attention était aussi attirée par une autre initiative très efficace et visible dans l’avenue Bourguiba, soutenue elle-aussi par Euromed Audiovisuel III : de grandes bâches et affiches montrant des dizaines de photos de cinémas abandonnés en Tunisie, prises pendant l’action « Mon cinéma à moi », de l’Association Tunisienne d’action pour le cinéma (ATAC) par des Tunisiens de partout dans le pays.

partagez cet article par email imprimer cette page